zooschweiz - Verein wissenschaftlich geleiteter zoologischer Gärten der Schweiz
zoosuisse - Association des parcs zoologiques suisses gérés de façon scientifique

Loi sur la chasse

La Loi sur la chasse a été rejetée le 27 septembre avec près de 52% de NON !

La révision de la Loi fédérale sur la chasse et la protection a largement dépassé l’objectif initial d’une approche pragmatique du loup. Un travail législatif commencé comme une révision partielle modérée aurait mis en danger la protection des espèces dans leur ensemble après le travail insuffisant du Parlement et aurait conduit à un résultat déséquilibré. La nature, les mammifères et oiseaux protégés et le bien-être des animaux auraient été soumis à une pression encore plus forte. Seul le référendum contre cette loi sur la chasse ratée a permis de créer une nouvelle loi avec le sens des proportions et pour la protection contemporaine de la biodiversité indigène.

 

Nouvelles perspectives à court terme

 Le 27 septembre, le peuple suisse a rejeté la révision de la Loi sur la chasse et la protection des mammifères et oiseaux sauvages (LChP) avec une majorité de plus de 120’000 voix. Les organisations de protection de la nature et des animaux, qui avaient demandé cette votation par référendum, travaillent déjà à une nouvelle version de la loi. Elles contactent pour cela des parlementaires de tous les bords politiques ainsi que le monde associatif concerné par le sujet.

La votation a démontré que le peuple suisse souhaite que les animaux sauvages soient mieux protégés en Suisse, sans que les cantons soient compétents pour réguler les animaux protégés et sans liste de régulation du Conseil fédéral. Pro Natura, BirdLife Suisse, le WWF Suisse, le Groupe loup Suisse et zoosuisse ont toujours souligné que le Non ouvrait la voie à une meilleure solution. Ces organisations tiennent leurs promesses.

La nouvelle révision doit se baser sur l’actuelle LChP qui reste en vigueur. Elle doit en même temps permettre une régulation mesurée du loup, qui maintienne les populations et les meutes régionales et tienne compte des besoins humains. Durant la campagne de votation, l’amélioration de la protection des espèces menacées et malgré tout toujours chassables, comme le lièvre brun, le tétras-lyre, le lagopède alpin (perdrix des neiges) et la bécasse des bois, ont été au premier plan des revendications. La nouvelle loi doit renforcer leur protection.

Les organisations de protection de la nature ont pour but de lancer rapidement une nouvelle révision de la Loi sur la chasse. Une proposition de nouvelle révision de la LChP sera sous toit en octobre. Elle sera ensuite discutée avec des représentant-e-s de tout l’échiquier politique et avec toutes les associations intéressées par une collaboration constructive. En vue de la prochaine saison d’alpage, les ONG souhaitent que des mesures de protection supplémentaire des alpages soient entérinées. La population des régions de montagne doit comprendre que ses préoccupations sont prises au sérieux.

Informations

Site internet: Non à la Loi de chasse

Sito web: No alla legge sulla caccia

 

Contact 

Sarah Pearson Perret, Pro Natura, 079 688 72 24, Sarah.PearsonPerret@pronatura.ch

François Turrian, BirdLife Suisse, 079 318 77 75, francois.turrian@birdlife.ch

Roger Graf, zooschweiz/zoosuisse, 079 713 48 52, info@zoos.ch

Océane Dayer, WWF Suisse, 076 615 71 70, oceane.dayer@wwf.ch

Isabelle Germianier, Groupe Loup Suisse, 079 652 28 49, romandie@gruppe-wolf.ch