zooschweiz - Verein wissenschaftlich geleiteter zoologischer Gärten der Schweiz
zoosuisse - Association des parcs zoologiques suisses gérés de façon scientifique

Loi sur la chasse

27 septembre 2020:

La Loi sur la chasse a été rejetée avec près de 52% de NON !

La révision de la Loi fédérale sur la chasse et la protection a largement dépassé l’objectif initial d’une approche pragmatique du loup. Un travail législatif commencé comme une révision partielle modérée aurait mis en danger la protection des espèces dans leur ensemble après le travail insuffisant du Parlement et aurait conduit à un résultat déséquilibré. La nature, les mammifères et oiseaux protégés et le bien-être des animaux auraient été soumis à une pression encore plus forte. Seul le référendum contre cette loi sur la chasse ratée a permis de créer une nouvelle loi avec le sens des proportions et pour la protection contemporaine de la biodiversité indigène.

 

Le tétras-lyre peut toujours être chassé. Foto: shutterstock

 

21 janvier 2021 :

La commission de l’environnement du Conseil des Etats a décidé qu’il n’y aurait pas de nouvelle révision de la loi sur la chasse. D’autre part, elle demande au Conseil fédéral de modifier l’ordonnance sur la chasse. Les organisations environnementales regrettent cette décision, qui se fait au détriment de la population et de la faune des montagnes.

Après le rejet de la révision de la loi sur la chasse lors du vote du 27 septembre 2020, la Commission de l’environnement, de l’aménagement du territoire et de l’énergie (UREK) du Conseil national a pris les rênes. Avec une nouvelle révision de la loi, elle a voulu développer un ensemble ciblé et équilibré avec les trois dimensions de la protection, de la chasse et de la réglementation de la faune. Les organisations environnementales ont soutenu cette approche afin d’obtenir des améliorations rapides pour la population et la faune des montagnes.

L’UREK du Conseil des États a refusé de s’attaquer à la révision équilibrée prévue de la loi sur la chasse. Les améliorations en matière de soutien à l’économie alpine et de protection des animaux sauvages menacés seront mises en veilleuse par cette décision. Pro Natura, BirdLife Suisse, WWF Suisse et Gruppe Wolf Schweiz en font état dans un communiqué de presse commun.

La motion de modification de l’ordonnance, qui a été adoptée par le Comité du Conseil des États, avait déjà été adoptée en UREK du Conseil national. Elle ne se substitue pas à la révision équilibrée souhaitée de la loi. La Commission ne fait aucune mention de la protection de la faune sauvage, dont la nécessité est urgente et qui avait joué un rôle majeur dans les discussions avant le vote.

 

Contact 

François Turrian, BirdLife Suisse, 079 318 77 75, francois.turrian@birdlife.ch

Océane Dayer, WWF Suisse, 076 615 71 70, oceane.dayer@wwf.ch

Isabelle Germianier, Groupe Loup Suisse, 079 652 28 49, romandie@gruppe-wolf.ch